Avez-vous la carte du "club hippie" ?

Publié le par PH'ART

Le Réseau des Eveillés aurait préféré ne pas avoir besoin de "montrer patte blanche" pour certifier son appartenance à la "famille hip" !

Notre vocation de promouvoir par l'animation sociale les produits véritablement éthiques issues de l'inspiration hippie n'est manifestement pas appréhendée à sa juste valeur par les portiers du "club hip".

Certains membres de la famille Rainbow portent quelques soupçons quant à l'authenticité "hip" de notre Réseau. En résumé, on lui incombe des intentions uniquement marketing et matérialistes.  

Alors, en espérant satisfaire les critères de sélections arbitraires de ceux qui se font les gardiens du temple hippie, mentionnons donc le pedigrée de la société qui a imaginé et créé ce Réseau :

Société créé en 2005, au capital de 60 euros, ayant pour objet principal la gravure sur bois ou sur pierre de tous symboles hermétiques significatifs de la pensée ésotérique traditionnelle.

A présent, dites-nous si le Réseau des Eveillés est assez artisanal, New-Âge et suffisament pauvre financièrement pour avoir l'honneur de tenir à son tour le bâton de parole de la famille "hip" ?

Croyez bien qu'avec un tel objet social et un capital financier aussi insignifiant, la société qui gère ce Réseau n'a pas de leçon de nomadisme à recevoir de ceux qui se pensent des hérauts hippies parce qu'ils dorment dans un tipie une fois par an comme d'autres dorment dans une tente de camping pendant les vacances d'été !    

 

Liens vers d'autres articles : Les parrains New-Âge de la "famille hip" !  ;  Des réactionnaires radicaux dans la famille hippie ? ;  Hippie "façon ardéchoise" et cuisine familiale "hip". ;  Du moine au hippie... ;  Punk attitude et Happy Flower. ;  Cela vous dirait une nouvelle saison "Happy Flower" ? ;  Les faits "hip". ;  La cigale hippie et la fourmi sociale. ;  "Hippies des champs" vs "hippies des villes". ;  Les "hippies", tous des ados ? ;  L'habit ne fait pas le "hippie" ! ;  L'autre côté de la "Rainbow family". ;  Des "hippies" enchanteurs !

Commenter cet article