Des communautés "hippies"... une Communauté d'Eveillé.

Publié le par PH'ART

Notre pérégrination pour tenter de définir conceptuellement l'état d'esprit Eveillé nous a naturellement amener de la notion "hip" - avoir les yeux ouverts - à celle de "hippies" ; il ne faudrait pas pour autant que les termes Eveillés et hippies soient entendus comme de stricts synonymes. 

Quand nous évoquons la notion d'Eveillés, nous faisons référence à une manière d'être-en-soi, à un état de conscience dont les moyens d'expression sociale sont loin de se limiter à l'image extériorisée du hippie telle que nous l'appréhendons communément.

Disons que l'attitude "hippie" est à l'état d'esprit Eveillé ce qu'une ligne de courant est au fleuve. Sur le fleuve Eveillé chaque être humain est libre de choisir les courants qui le font naviguer au rythme existentiel qui lui convient ; et bien ici c'est pareil ! .

Nous comparions hier la notion de marché local ( micro-social ) et celle de marché à l'échelle macro-sociale  - voir Des marchés "hippies"... un Marché d'Eveillés.  - ; nous pouvons aujourd'hui effectuer la même comparaison en ce qui concerne la notion de communauté, relativement au courant hippie et à notre Réseau d'Eveillés. 

Dans le courant hippie, la notion de communauté est entendue comme entité locale, comme une infrastructure, ou micro-structure, au sein de laquelle s'organise les relations interpersonnelles des quelques membres du groupe qui la composent. Ces communautés adoptent - plutôt devrions-nous dire adoptaient - un mode de vie spécifique et ne sont pas formellement reliés à une organisation centrale à l'échelle macro-sociale. C'est d'ailleurs ce principe libertaire qui condamna socialement l'existence de la plupart de ces communautés ; on peut dire que les hippies n'échappent pas au principe politique qui veut que "l'union fait la force".

Notre Réseau d'Eveillés est et se veut être une communauté "hip" - voir HIP ! hip ! hip ! Ethique ! ; seulement, il faut nécessairement entendre ici le concept de communauté en tant que représentation collective de notre état d'esprit à l'échelle macro-sociale. A travers notre Réseau se croisent et se soutiennent toutes les tendances "hip", y compris bien sûr celle des hippies.

Si la "maison bleue" de Maxime Le Forestier avait sa porte grande ouverte pour tous ceux qui voulaient y entrer "dans l'esprit" du lieu, notre Réseau possède lui une newletter qui ne demande qu'un simple geste anonyme et virtuel, libertaire en somme. Ah oui, quand même, vous y inscrirez votre e-mail et serez informés automatiquement des publications sur ce blog. Mais avouez tout de même que notre Communauté est bien peu exigeante sur le plan de l'engagement ! Merci.  

 

Lien vers d'autres articles : L'Ethique avant la morale.  ;  L'éthique des "éco-superficiels" ;  Les Eveillés, des hippies ? ;  Le marché éthique des "petits".

Lien-retour page d'accueil :  Accueil

Commenter cet article