Des marchés "hippies"... un Marché d'Eveillés.

Publié le par PH'ART

Il existe en Espagne deux marchés "hippies" célèbres - Punta Arabi et Las Dalias -. En quoi cela est-il particulièrement intéressant pour nous Eveillés ? D'abord parce que la racine du mot "hippie", "hip", signifie tout simplement "être éveillé" - nous en avions parlé ici Les Eveillés, des hippies ? ; ensuite et surtout parce que la survivance de tels marchés, au-delà de leur aspect folklorique, témoignent de la survivance de l'état d'esprit que notre Réseau contribue à perpétuer.       

Que vend-on sur ces marchés ? Vous vous en doutez, des objets artisanaux, des vêtements, des bijoux, des instruments de musique, des oeuvres d'art, des produits alimentaires et de bien-être, enfin tout ce qui exprime matériellement la Conscience Authentique.  

Il s'agit là de marchés entendus au sens d'espaces locaux sur lesquels des marchands exposent au public leurs produits ; notre Réseau traite lui du marché au sens économique du terme, c'est-à-dire d'une entité virtuelle symbolisant à l'échelle de la société humaine le rapport entre l'offre et la demande. De plus, notre Réseau ne parle pas d'un marché entre les Eveillés et le public en général, mais du marché entre Eveillés.

Revenons à notre évocation des marchés "hippies" locaux. Il est bien évident que chaque exposant propose à la vente ses produits spécifiques et que celui qui fabrique ou distribue par exemple des instruments de musique n'est pas celui qui propose ou distribue des produits alimentaire ou de bien-être. Il y en a pour tous les goûts, pouvons-nous dire.

Pas plus que le consommateur lambda qui vient chercher sur ces marchés des "objets" qu'il ne peut ou ne veut produire lui-même, l'exposant "hippie" ne peut satisfaire ses multiples besoins existentiels à partir de sa production spécifique ; ce dernier est donc aussi sur ce marché un consommateur potentiel. D'autant que son authenticité en conscience le fera naturellement chercher ses produits manquants sur le stand d'un prochain en esprit.

Projetons nous à nouveau sur le marché à l'échelle sociale. A présent, le panel de produits "hippies" ne se résume plus aux "objets" transportables sur un stand de marché local ; ce sont tous les produits et services humains qui entrent alors dans ce panel !

Ce marché authentiquement éthique que nous tous Eveillés attendons comme une offrande qui tomberait d'en-haut, de la politique ou du religieux, selon nos croyances, nous n'avons même pas à le fabriquer... il existe par le fait même que nous existons, que nous produisons et que nous consommons. La seule chose que nous devons faire, c'est de transformer ce marché potentiel en marché dynamique. Cela tombe bien, nous avons à présent l'outil qui convient à cette oeuvre, ce Réseau ! 

Lien vers d'autres articles significatifs :  HIP ! hip ! hip ! Ethique ! ;  Les Eveillés, des hippies ? ;  Vue "pratique" du Réseau. ; Mille raisons de ne pas convaincre ! ;  Le marché éthique des "petits". ; Le marché éthique des illuminés ! ;  Oui, mais ça nous coûte combien ? 

 

Commenter cet article