L'économie du Réseau.

Publié le par PH'ART

Nous avons conclu notre article Des amis virtuels ?   par cette adage populaire " les bons comptes font les bons amis ". Mais qu'entendons-nous ici par "bons comptes" ?

De par la vocation de notre Réseau, nous considérons "bons" comme "équitables" et "comptes" comme "interêts matériels" pour les deux entités qui composent ce Réseau de manière participative.

Par membre participatifs nous entendons les membres virtuels qui proposent au Réseau un bien ou un service matériel, voir :  Un panel d'activités enchanteuses. 

Notre Réseau est donc composé de trois entités partenaires :

- La société gérante du Réseau ( une SARL )

- Les membres virtuels ( Les lecteurs "sympatisants" )

- Les membres participatifs ( lecteurs "sympatisants" et apporteurs d'un bien ou service "consommable" ).

L'accès au Réseau via ce blog est entièrement gratuit ainsi que la jouissance de la qualité de membre ; notre Réseau n'impose ni droit d'entrée ni versement de cotisations. De même est absolument gratuite la démarche participative, en d'autres termes, il ne vous coûte rien de proposer un bien ou un service, c'est gratuit !  

En revanche, étant géré par une structure à but juridiquement lucratif, il est nécessaire que les rapports avantageux entre le partenaire "société gérante du Réseau" et les partenaires "membres participatifs" s'articulent autour d'une économie de type commerciale.

Toutefois, adopter une logique commerciale de type verticale - détention et contrôle de tous les produits par une entité dirigeante - était pour nous aller à l'encontre de l'état d'esprit qui anime ce Réseau. Alors nous avons pensé, organisé formalisé et adopté...

... un système économique horizontal ! :

Ni le système d'économie coopérative, ni celui dit de "commerce équitable", qui auraient pu idéologiquement s'imposer, ne correspondaient précisément à notre besoin. Si le premier est réputé pour son principe interne démocratique et le second pour son opportunisme de marché et le respect des justes prix, il n'en reste pas moins que ces deux systèmes sont de types verticaux ; l'un et l'autre fonctionnant sur le principe d'une entité qui achète et vend des marchandises, autrement dit, l'intermédiaire devenant propriétaire des produits sur le circuit qui va du producteur au consommateur.

Or, ce que nous voulions justement c'était un système où l'intermédiaire, dans le cas où il est utile, ne possède jamais en propre les produits qu'il contribue à commercialiser. Ainsi, dans le cas de notre Réseau, la société gérante n'a aucun pouvoir sur les produits participatifs en eux-mêmes. Au contraire, notre système positionne la société gérante comme le partenaire qui a tout intérêt à se concentrer sur l'unique produit qui lui appartient en propre, à savoir la capacité de développer qualitativement et quantitativement le Réseau qu'elle gère.

En résumé le principe du Réseau est simple :

- plus de membres virtuels = plus de visibilité sociale pour le Réseau

- plus de membres participatifs = plus d'intérets prospectifs pour les membres virtuels

- plus d'échanges commerciaux au sein du Réseau = plus de satisfaction pour les membres participatifs

- plus de "charge enchanteuse" dans les produits et services = plus de satisfaction pour les Eveillés

- plus de satisfaction pour les membres participatifs = plus de moyens pour la société gérante du réseau

- plus de moyen pour la société gérante dui réseau = plus de qualité visuelle du Réseau...

=  plus de membres virtuels...  !                                           

Les bons comptes font les bons amis, disions-nous ? Et bien pour le coup ici les comptes sont simples : plus = plus pour tout le monde ! à condition que personne ne perde jamais de vue le principe fondamental et essentiel sur lequel s'édifie ce Réseau : Toujours plus d'enchantement !

Contact : s.phart@laposte.net

Liens vers d'autres articles : Oui, mais ça nous coûte combien ? Evitons certaines contraintes de principe !   

 

 

 

 

 

Commenter cet article