L'Eveillé à l'épreuve de la société.

Publié le par PH'ART

On peut comparer la société humaine à une épreuve sportive mettant en compétition de nombreuses équipes. Pour participer aux épreuves, chaque individu doit signifier à quel groupe il est collectivement rattaché. Par exemple, pour participer à une épreuve sociale de nature religieuse, le candidat doit épingler sur son individu une étiquette qui le personnalise religieusement ( athée, agnostique, sincrétistes, juifs, chrétiens, musulman, boudhiste, hindouiste, etc ).

 

Chaque candidat à la compétition sociale dispose d'un panel d'étiquettes idéologiques lui permettant théoriquement de s'inscrire à toutes les épreuves quelle qu'en soit la nature ( religieuse, artistique, politique, philosophique, scientifique, sportive, etc. ). Non seulement chaque canditat dispose d'un très large choix de modèles indentitaires sociaux, mais il jouit ( théoriquement ) de la liberté de changer d'étiquette ou de composer habilement avec plusieurs d'entre-elles en fonction des nécessités et opportunités sociales.

 

Que sont ces étiquettes sociales ? Ce sont des modèles d'exi-stence, des dogmes définissant une manière de "penser" ce que l'on fait, autrement dit des régles, des techniques et des lois qui font office de rails censés réduire les risques de voir nos exi-stences dérailler. Le risque de déraillement est relativement faible tant que l'on chemine conventionnellement  sur ces voies existentielles pré-tracées et solidement arrimées socialement ;  en revanche, l'idée, et qui plus est le fait de s'en écarter, de s'en affranchir, conduit systématiquement à la condition d'inadapté social.

 

Refuser toute étiquette sociale, si tenté que cela soit véritablement possible, c'est se condamner à vivre en marginal tout en espérant recevoir du produit de cette marginalité le minimum matériel nécessaire à la survie physique. Rejeter la vie en société tout en cherchant au coeur de cette dernière les moyens d'ex-ister constitue un non-sens idéologique à l'origine de beaucoup de situations tragiques. On ne peut véritablement ex-ister, au sens étymologique du terme, que si la manière-d'être qui nous caractérise trouve à s'imprimer extérieurement sur un support de la conscience collective, autrement dit sur un support acceptable par convention sociale.

 

Or, il est un fait à présent établi que nous, les Eveillés, sommes plus enclins à composer avec le langage symbolique de notre Tradition que nous le sommes à le matérialiser par des actes et des oeuvres. Nous sommes un peu comme le réalisateur en herbe qui toute sa vie rêve le scénario d'un film génial sans jamais le moindre effort concret pour le faire émerger sur le plan matériel à travers un projet concret. Si nous voulons que l'Eveil s'intègre comme une donnée de la conscience collective ( ce qui ne nécessite pas que toutes les consciences individuelles soient Eveillés ) nous devons multiplier les oeuvres qui témoignent de l'état d'Eveillé.

 

Qu'est-ce que l'état d'Eveillé ? A quel dogme social doit-on se réferer pour répondre formellement à cette question ? A aucun justement !  Être Eveillé c'est être libre de mener des activités et de produire des oeuvres qui contribuent à projeter la Lumière de l'Eveil sur la conscience collective afin que la conduite sociale soit de plus en plus éclairée. Quelles activités et oeuvres sont les plus propices à répondre à cette vocation ? Celles que vous voulez ! D'une manière ou d'une autre le produit de l'esprit d'un Eveillé est par nature lumineux et enthousiasmant pour l'Eveillé qui le cueille, qui l'accueille.

 

Qu'un Eveillé sincère et authentique organise un événement par et pour l'Eveil et il trouvera assurément des participants Eveillés ; qu'un Eveillé sincère et authentique produise une oeuvre artistique par et pour l'Eveil et il trouvera un public d'Eveillés ; qu'un Eveillé sincère et authentique oeuvre artisanalement par et pour l'Eveil et des éveillés solliciteront ces services ; qu'une femme ou un homme polique avançe un projet par et pour l'Eveil et il trouvera des électeurs Eveillés, etc.  Aime ton prochain comme toi-même a dit l'Evangile ;  ici nous ajoutons :  sers les intérêts ex-istentiels de ton prochain ( l'Eveillé ) car ses intêrets sont aussi par essence les tiens ! C'est sur ce principe que se construit pas à pas notre Réseau social d'Eveillés...

 

Eveillés, inscrivez-vous à la newletter de ce blog.

 

Vers un autre article de ce blog : Eveillés "égo-istes" ou Eveillés qui ex-istent ?

 

 

 

Commenter cet article