La cigale hippie et la fourmi sociale.

Publié le par PH'ART

A l'heure où la société humaine et son environnement ont un très grand besoin d'authenticité matérielle, il devient impératif de rappeler que l'esprit "hip" ou Eveillé n'est pas entièrement constitué par la tendance New-Age.

S'il est bien évident que les "Rainbow Gathering" donne une image quantitative de la survivance sociale des "hippies dans l'âme", nous ne devons pas ignorer que la culture "hip" ne se résume pas à l'hypothèse et aux théories Gaïa. 

Au-delà des grands cercles formés autour d'un feu, des marques d'affections fraternelles et des effusions de bonnes "charges" énergétiques, les grands rassemblements hippies témoignent aussi qualitativement d'un autre aspect de la culture "hip".

Parmi ces grands rassemblements de "hip" ou d'Eveillés sont des artistes, des artisans, des paysans véritables, des animateurs de vie, etc. qui produisent des biens et des services matériels authentiquement éthiques sur tous les plans. 

Il ne fait aucun doute que la qualité éthique de la production "hip" dépend directement de l'état spirituel de ses producteurs. Mais que deviennent ces hippies-producteurs-de biens-matériels authentiques quand ils lèvent le camp ?

Ces dernières années la culture "hip" s'est très fortement spiritualisée, à un tel point que la très grande majorité de ceux qui se chargent d'en porter la parole médiatiquement n'en parlent plus qu'en termes mystiques, quasiment ésotériques.

Si effectivement les règles et les lois en vigueur dans "Babylone" ne favorisent pas la liberté d'expression spirituelle du hippie dans l'âme, en revanche la société policée n'interdit pas à ce dernier de faire la promotion de sa production matérielle ! 

Nous voyons de plus en plus des associations organiser des animations de carnaval sur le thème "hippie". Ces animations permettent à un tas de labellisés et logotisés "écolo-bio,équitable, etc." de diffuser socialement leurs artifices. Et pendant ce temps... ? ... Et bien pendant ce temps l'artiste, artisan, paysan, etc., animé authentiquement de l'esprit "hip", crève la dalle !

Que faissiez-vous pendant que nous nous organisions notre "marché", pourrait justement lui demander le bonimenteur éthique. Je célébrais Gaïa dans la forêt en chantant autour d'un feu, répondrait le hippie. Très bien mon frère, et bien danse donc maintenant ! 

"Peace on love" n'est pas un adage spécifiquement New-Âge ! On peut aussi produire socialement et matériellement dans cet esprit ! C'est aussi un service que nous pouvons rendre à nos prochains de "Babylone". Alors, organisons donc nos animations sociales "hippies" authentiques !

 

Liens vers d'autres articles : "Hippies des champs" vs "hippies des villes". ;  Les "hippies", tous des ados ? ;  L'habit ne fait pas le "hippie" ! ;  L'autre côté de la "Rainbow family". ;  Ethique: le dire avec des pavés ou des fleurs ? ;  New-Âge, l'Eveillé ? ;  Les Eveillés, des hippies repentis ?

Commenter cet article