La société est-elle éthique ?

Publié le par PH'ART

Nous avons employé plusieurs fois sur ce blog le terme "petits" pour qualifier les acteurs du marché éthique que notre Réseau vise à féderer particulièrement - voir par ex les articles suivants :  Le marché éthique des "petits". et  HIP ! hip ! hip ! Ethique !. Parmi ces petits acteurs éthiques est la société même qui gère ce Réseau !

Pourquoi donc préciser ce fait ? Parce que nous avons pris l'habitude, ces derniers temps sociaux, de consommer, dans tous les domaines, du "clé en main", autrement dit d'acheter du produit fini. Or, le principe même de notre réseau est de n'être justement pas préfabriqué et de vouloir évoluer grâce à sa dynamique participative.

Ce que nous reprochons en général au grandes organisations dites éthiques, c'est le fait qu'elles disposent de gros capitaux financiers et qu'ainsi elles imposent d'emblée leur poids décisionnaire sur les "petits" qui adhèrent à leur vocation. Nous ne pouvons justement pas reprocher cela à la société gérante de notre Réseau, celle-ci disposant d'un capital tout ce qu'il y a de minimum pour exister socialement.

Si nous n'étions pas Eveillés, nous pourrions considérer l'infime capital financier de la société gérante de notre Réseau comme un handicap ; mais nous considérons nous cette petitesse financière comme un atout, disons plutôt comme un gage d'authenticité. Partenaire axial d'un Réseau ayant pour vocation de "faire vivre"  les petits acteurs du marché éthique, il aurait été, comment dire ? douteux, que cette société, n'étant pas statutairement une fondation, soit très riche, financièrement parlant - voir Créons nos richesses !.

Quand notre Réseau parle de son développement en terme participatifs, ce n'est pas qu'une manière de parler ; c'est une nécessité ! En d'autres termes, pas plus que les autres membres de ce Réseau, la société qui le gère, ne peut socialement survivre sans produire de la valeur matérielle ajoutée à son état d'esprit ; déduction : son intérêt rejoint fidélement celle de tous les membres participatifs du Réseau ! 

L'économie du Réseau est basé sur le donnant-donnant ou gagnant-gagnant. Chaque membre participatif doit trouver son compte dans le fait justement de participer à la dynamique de son Réseau. Seulement, et c'est là que notre Réseau témoigne d'une parfaité éthique appliquée jusque dans ces entrailles, aucun membre ne peut "aller plus vite que la musique". Cela veut dire quoi ? Et bien que l'on ne peut "prendre" du Réseau que ce qu'il est capable de donner et que le Réseau ne peut donner qu'à hauteur de ce qu'on lui apporte ! Et ce principe s'applique incontournablement à la société statutairement propriétaire du Réseau ! 

Pour illustrer ce principe, nous vous proposons ce "petit" schéma :  Vue "pratique" du Réseau.

Retour page d'accueil :  Accueil

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article