Hippie "façon ardéchoise" et cuisine familiale "hip".

Publié le par PH'ART

A en croire le discours et les photos mises en avant sur le net par un certain focalisateur hippie, la consommation de drogue et le libertinage sont manifestement les atouts les plus précieux que la "famille hip" à a faire valoir socialement ! C'est à croire que nous devons à présent traduire "peace and love" par "calumets et calins librement partagés".

En quoi la consommation de drogue et le libertinage constituent-t-ils une singularité hippie ? Pas plus que, nous le disions ailleurs, l'esprit "hip" ne se résume à une attitude ou à un style vestimentaire, il ne se réduit non-plus à une affaire de moeurs !  

N'avons-nous pas des vraies valeurs authentiques à mettre en avant d'une société qui a plus que jamais besoin d'Ethique et d'Enchantement ?  En quoi les moeurs d'un artiste "hip", d'un artisan "hip", d'un agriculteur "hip", d'un professionnel "hip" du tourisme, du loisir ou du bien-être ont-elles un quelconque intérêt public, sinon éventuellement pour la police ?

Quand on se sent appartenir à une même entité familiale on se doit de veiller à ce que notre mode de vie personnel ne porte pas préjudice aux autres membres de la famille. Or, faire publiquement des moeurs vaporeuses et luxurieuses d'une communauté de hippie "façon ardéchoise" les valeurs primordiales de la "famille hip" c'est porter socialement préjudice aux parents, soeurs, frères et enfants de la famille qui vivent et produisent au coeur même de la "Babylone" policée !   

 

Liens vers d'autres articles :  Du moine au hippie... ;  Punk attitude et Happy Flower. ;  Cela vous dirait une nouvelle saison "Happy Flower" ? ;  Les faits "hip". ;  La cigale hippie et la fourmi sociale. ;  "Hippies des champs" vs "hippies des villes". ;  Les "hippies", tous des ados ? ; L'habit ne fait pas le "hippie" ! ;  L'autre côté de la "Rainbow family". ;  Des "hippies" enchanteurs !

Commenter cet article