Le monde "ésotérique" des Eveillés.

Publié le par PH'ART

Le nombre d'abonnés à la newletter de ce blog augmente aujourd'hui plus vite qu'il ne l'a jamais fait depuis sa création. Savez-vous pourquoi ? Nous traitons toujours pourtant du même sujet : de l'Eveil, des Eveillés et de la Magie de l'ex-istence. Mais à présent nos articles sont lus et appréciés par un panel de lecteurs  qui dépasse largement celui de l'occultisme des débuts. Que s'est-il donc passé ?

 

La mode du romans initiatique, genre Da VInci Code, a fait que la notion d'ésotérisme est devenue synonyme d'occultisme. C'est un peu comme si le mot sympatique et celui de routier ne faisaient plus qu'un depuis l'émission de radio des années 70-80 "les routiers sont sympas" ! Il y a des routiers sympathiques et d'autres non ; tout comme il y a des occultistes ayant expérimenté la pensée ésotérique et d'autre non.

 

L'ésotérisme fait simplement référence à un sentiment, à une manière de ressentir le monde et  de s'y comporter. Si les occultistes ne font pas tous l'expérience de l'ésotérisme, en revanche tous les Eveillés eux, sans exception, la font ! C'est d'ailleurs cette capacité de pénétrer la dimension ésotérique de l'existence qui caractérise l'état d'Eveillé.

 

Qu'est-ce que la pensée ésotérique ? C'est un grand livre magique capable de symboliser de mille manière l'idéal existentiel des Eveillés ; ainsi il existe un langage symbolique plus propice à être entendu par l'artiste- Eveillé, un autre par le paysan- Eveillé, par le politicien-Eveillé, par les philosophes, les scientifiques, les religieux... et les occultismes-Eveillés ; le tout fait la Tradition !

 

Il suffit d'une injustice sociale médiatisée, d'une catastrophe écologique  conséquente, d'un massacre ethnique largement condamné par la communauté internationale, d'un scandale sanitaire ou alimentaire massif, de tout mignons bébés-phoques torturés devant une caméra ... pour que, comme  une fleur périodique, l'ésotérisme correspondant au domaine mis en avant par l'actualité se révèle socialement. L'idéal ésotérique spécifique à l'événement est alors exotériquement projeté.

 

Nous entendons ici par ésotérisme un idéal d'être-au-monde, en l'occurence l'idéal qui anime tous ceux qui d'une façon ou d'une autre s'insurgent contre l'irresponsabilité et l'inconscience humaines. Cet idéal, que l'on peut dire profondément humaniste ou enchanteur, reste ésotérique tant qu'il ne se manifeste qu'à travers des actions symboliques. Nous ne voulons pas dire par là que les bonnes actions soient sans effet concret mais seulement qu'elles témoignent de la possibilité d'un monde meilleur, d'une potentialité existentielle non réalisée.

 

Suivant la nature des faits, on voit alors les Eveillés écologistes, les Eveillés humanitaires, les Eveillés religieux , etc accomplir un petit tour  sur la scène sociale et puis s'en aller ! On peut alors comparer la société comme un théâtre et les Eveillés comme des marionnettes  qui, comme la soupape d'une cocotte minute, s'agitent le temps de libérer la pression sociale ou l'angoisse de ceux qui sont censés entendre et comprendre leurs langages spécifiques. En vérité chacun bricole le véhicule société pour le rendre extérieurement plus présentable ; mais en essence, autrement dit en esprit, rien ne change véritablement !

 

Chaque citoyen est censé trouver chez les Eveillés le spectacle ethique et thérapeutique correspondant à la nature de son angoisse. Ensuite ? et bien comme pour tous les spectacles théâtraux, le rideau se referme sur la scène, les lumières sociales artificielles se rallument, le bon public reprend ses activités "normales" et les metteurs en scène encaissent justement leurs droits d'auteurs ( justement, oui, parce qu'ils agissent ! ).

 

Qualifier les Eveillés de marionnettes n'a ici rien de péjoratif ; le spectacle guignolesque a sa raison sociale d'être. Mais aujourd'hui la magie de Guignol montre ses limites existentielles ! Pour que le  spectacle de Guignol soit  authentiquement distrayant, il faut  nécessairement que, comme des enfants, nous fixions notre attention sur le castelet de marionnettes et que nous fassions abstraction de l'espace social où il est implanté.

 

Seulement le fond sur lequel se dessine à présent le castelet "ésotérique" des Eveillés c'est une Crise humaine et sociale d'une ampleur infiniment tragique. Toutes les Crises de cette ampleur ont toujours fini par engloutir pour un temps les beaux desseins d'Eveillés. Ensuite il faut tout  recommencer du début. Pourquoi ? Parce que par le monde idéal des Eveillés reste déséspérement symbolique... ésotérique !

 

Certains se diront peut-être que le nettoyage d'une plage après une marée noire est un acte bien concret et pas seulement symbolique ; certes ; seulement chaque Eveillé qui nettoie la plage rêve d'une société sans pollueurs.; c'est le contenu de ce rêve qui est ésotérique ! Rien en vérité dans l'action de nettoyage ne contribue à fonder concrétement le monde rêvé ! On met des pansements sur les plaies mais on ne traite pas la gangraine qui ronge la chair ! C'est d'ailleurs pour cela que l'écologiste, admiré lorsqu'il porte un ciré jaune et un rateau, fait figure d'illuminé quand il prêche la bonne parole.

 

Le monde idéal des Eveillés est fragmenté en autant de langages symboliques qu'il existe de domaines sociaux par lesquels les Eveillés l'expriment. On parle d'un monde responsable, d'un monde égalitaire, d'un monde des droits de l'homme, d'un monde d'Amour, etc. Chaque groupe d'Eveillé oeuvre plus ou moins pour "son" monde.

 

Le monde des Eveillés est ésotérique au sens véritable du terme ; il est caché au-delà de la réalité sociale telle qu'elle est aujourd'hui et ne se manifeste qu'à travers des actions symboliques ponctuelles ; ainsi on donne à manger à ceux qui ont faim mais fondamenatlement cela ne change rien à la faim en tant que donnée de la réalité sociale  ;on protège ici des baleines pendant qu'ailleurs on les massacre allégrement, ou encore on trie consciencieusement ses déchets ménagers tandis que des tonnes de déchets industriels et chimiques sont jetés à la mer.

 

On fait ce qu'on peut, vous dirons peut-être certains. Mais ce n'est pas vrai. On fait  seulement ce que notre condition sociale nous permet de faire ! Mais nous ne sommes pas que des entités sociales ; nous sommes aussi des entités humaines. Quand nous parlons ici d'Eveillés, nous parlons d'humains concernés par la condition humaine à l'échelle universelle.

 

Cela change quoi ? Et bien cela fait que nous sommes solidaires de toutes les formes d'expressions de l'état d'Eveil et pas seulement de celles qui jouissent déjà d'une certaine notoriété sociale ou qyui répondent à une nécessité immédiate. Ce n'est qu'en favorisant l'épanouissement de chaque Eveillé, quelque soit la forme où il s'exprime, que notre société idéale sortira de l'ésotérisme pour se matérialiser exotériquement.

 

Nous, acteurs Eveillés, ne devont plus nous contenter de jouer nos rôles respectifs sur la scène de nos théâtres particuliers pour notre public fidèle mais faire de la société entière notre scène commune. Cela veut dire que nous devons "écrire" notre scénario commun et le réaliser en commun. Comment ? En fédérant toutes les initiatives témoignant de l'état d'esprit Eveillé et en nous soutenant logistiquement et matériellement les uns les autres.

 

Ainsi, par exemple l'artiste peut soutenir par  ses oeuvres la cause du protecteur de l'environnement ; le protecteur de l'environnement peut promouvoir publiquement les oeuvres de l'artiste lors de ses conférences et l'artiste et le protecteur de l'environnement peuvent se retrouver ensemble pour "consommer" la production du paysan biologique. Nous devons tendre des fils conducteurs entre tous les courants Eveillés ; c'est cela la vocation du Réseau que nous développons ! Et c'est par ce seul moyen que nous pouvons "changer" la société sans la révolutionner !

 

Un premier pas facile ? inscrivez-vous à la newletter du blog.

 

Lien vers un autre article : "Dessinez" les circuits internes de votre Réseau d'Eveillés !

 

 

Commenter cet article