Les Eveillés, des hippies ?

Publié le par PH'ART

Nous demander qui nous sommes, comme nous le faisons par exemple ici Mais au fond, qui sommes-nous ?, , n'est-ce pas une drôle de démarche ? Qui nous sommes, nous le savons, individuellement ; seulement, c'est quand il s'agit de nous identifier en tant que mouvement collectif que cela ses gâte. Pourquoi le faire peut-on se demander d'ailleurs ? Et bien, parce que toute la dynamique idéologique et la force économique de notre Réseau repose sur notre re-connaissance.

Il ne s'agit pas là de nous faire reconnaître, socialement parlant, mais de nous reconnaître en société. Il ne s'agit pas plus de nous reconnaître physiquement, esthétiquement, comme des hippies, des beatniks ou des baba cool au cours des grandes années de réaction contre-culturelles ; non, il s'agit simplement de nous reconnaître productivement ; autrement re-connaître notre marché !

Si nous faisons ci référence aux courants hippies, beatniks ou baba cool, ce n'est pas tout à faire au hasard ; nous, les "Eveillés", sommes en bien des domaines prochent de l'état d'esprit qui animait les acteurs authentiques du "summer of love". Nous avons bien dit "état d'esprit" ! Nous ne faisons aucunement référence à la manière où cet état d'esprit c'est collectivement exprimé ; autre époque, autres moeurs.

Ce que nous avons en commun avec les "flowers children" des années 60-70 c'est une certaine conception de la manière de consommer en société. Bien entendu, sinon notre Réseau n'aurait pas de raison d'être, nous ne partageons pas l'idée utopiste d'un rejet absolu de la société de consommation ; d'ailleurs, comment pourrions-nous, nous êtres sociaux, nous émanciper du réseau d'interactions entre la production et la consommation - voir Evitons certaines contraintes de principe ! . ?   

Nous n'allons pas idéologiquement aussi loin que nos soixante-huitarts fleuris qui espéraient l'avénement d'une fraternité universelle mais nous croyons en un marché par et pour "les yeux ouverts". Nous ne le savons pas toujours, mais  la racine du mot hippies, 'hip", est tirée d'une expression africaine signifiant "avoir les yeux ouverts" ; entre la notion de "hippies" et celle "d'Eveillés" il y a en essence quelque chose de commun !

Lien vers un article complémentaire : Par quoi sommes-nous enchantés ?

Lien-retour page d'accueil : Accueil

 

 

Commenter cet article

canelle56 08/02/2012 08:09


Bonjour ,


Bienvenue dans la communauté Morbihan , ainsi que celles des medecines douces


je serais très heureuse de partager vos articvles en ce sens


Bonne journée

PH'ART 08/02/2012 16:56



Bonjour,


Le bonheur est réciproque !


Bonne soirée.