Recherchons "petite maison dans la prairie".

Publié le par PH'ART

L'écolo-business n'épargne aucun secteur d'activité et cetainement pas celui du tourisme. Nous voyons de plus en plus fleurir de gîtes labellisés "écolos". Mais quand nous parcourons les annuaires des grands certificateurs de l'éthique, que constatons-nous ? Et bien que les photos des gîtes proposés et les descriptions qui les accompagnent ne correspondent pas vraiment à ce que nous Eveillés entendons par "écolo".

En fait, il s'agit le plus souvent de chalets aux lambris tellement vernis qu'ils brillent au soleil comme des cabanons de foire d'exposition, de longères si bien rénovées qu'elles ont l'aspect de maisons neuves, de cabanes disposées dans les arbres si proprettes qu'on se croirait dans l'espace à thème d'un parc d'attraction.

A l'extérieurs, les aménagement paysagers ont généralement des allures de jardin à la française, de complexe tennistique à Wimbledon, de ferme pédagogique au salon parisien de l'agriculture ou encore de parcs résidentiels pour retraités golfeurs. Quand aux intérieurs, on dirait des décors de studios de cinéma offrant une ambiance de restaurants à l'américaine ou au mieux de maisons de poupée "Barbie" à la campagne, à la montagne, en provence...   

Et l'accueil ? Et bien il est naturellement à l'image générale de la prestation, c'est-à dire calculé pour séduire par l'artifice. Les propriétaires donnent l'impression de sortir d'une formation hotellière enrichie d'une option "écolo-bio". Ces derniers vous parlent de l'écologie et du biologique comme des acteurs de pubs pour yaourts au bifidus ou pour lessive sans phosphate.

Mais alors pourquoi donc ces gîtes d'apparat sont-ils labellisés "écolo" ? Parce que ce qui exigé par les organismes certificateurs touche uniquement à la technique - moyens énergétiques, système d'élimination des déchets, gestion de l'eau, origine "certifiée bio" des produits de restauration, etc. Rien n'est exigé du point de vue de l'authencité "spirituelle" des prestataires ; comme dans la parade d'un parc pour enfants, peu importe qui est dans le costume du moment qu'il fait le singe comme on lui demande !

Ce que nous Eveillés entendons par lieux d'hergements "écolo", c'est plutôt l'ambiance "petite maison dans la prairie". Nous ne voulons pas de tenanciers qui jouent leur rôle d'animateurs-vendeurs-moralistes, mais simplement des "Ingalls"  qui ont plaisir à nous faire partager leur style de vie tel qu'il est, au-then-ti-que ! Et pour cela nous sommes prêts à payer, comme eux-mêmes le sont pour les produits ou services que nous pouvons leur proposer authentiquement !

Peut-être nous les Eveillés sommes-nous tous en fait quelque part des "Ingalls" dans l'âme. Quand nous oeuvrons, quelles que soient nos oeuvres, nous le faisons par nécessité existentielle et non pas par obligation sociale. Et parmi les nécessités existentielles est le respect environnemental ; nous n'avons donc pas besoin d'un "petit livre vert" pour être authentiquement éthique.

Tout cela pour dire aussi que notre Réseau accueille avec grand plaisir tous les "Ingalls" qui disposent d'une "petite maison dans la prairie" , même si elle se situe en ville !  Plus notre fichier-ressources sera fourni "d'objets" variés, plus nous y trouverons notre bonheur ! Voilà, pour faire connaître votre petit paradis autentiquement "écolo", rendez-vous ici :  Partagez vos ressources.

Lien vers d'autres articles du Réseau :  Des communautés "hippies"... une Communauté d'Eveillé. ;  Des marchés "hippies"... un Marché d'Eveillés. ; HIP ! hip ! hip ! Ethique ! ; Vue "pratique" du Réseau.

Lien-retour portail : Accueil  



Commenter cet article