Une économie participative et enchanteuse.

Publié le par PH'ART

" On a pas de pétrole mais on a des idées" disait un slogan publicitaire du siècle dernier. Et bien nous, les Eveillés, on a énormément d'idées mais on a pas de capital financier ! Ceux qui pensent que l'argent est au centre de notre projet se trompent ; de l'argent nous n'en avons pas ! Et c'est justement parce que nous n'en avons pas, de l'argent, que nous cherchons ensemble comment faire sans !

Si nous avions de l'argent, une partie de notre objectif, à savoir faire travailler et vivrent les enchanteurs de leurs arts, serait relativement facile à atteindre. Il nous aurait tout simplement suffit de créer de l'évenementiel et "d'embaucher" des conteurs, des poètes, des artistes... voir : Un panel d'activités enchanteuses. ; autrement dit, comme tout détenteur d'un capital digne de ce nom, nous n'aurions qu'à passer commande ! Ce n'est pas le cas.  

Si nous développons ce Réseau, c'est justement parce qu'il offre une option "alternative" à l'économie capitaliste qui s'impose à tous les projets créatifs ; une économie capitaliste dont le principe se résume ainsi : avant de parler de votre projet, de combien d'argent disposez-vous donc ? Il ne s'agit pas ici de jouer les réactionnaires anticapitalistes mais de déplorer simplement un fait de la réalité sociale.

Toujours est-il que nous avons choisi de partir de rien, du moins du "rien" financier. Quel est donc le seul moyen de conduire un projet sans argent ? Et bien c'est l'économie participative. On parle beaucoup des vertus de l'économie participative comme si il s'agissait d'un "bussiness-model" clé en main, une sorte de système à tiroir dans lequel il n'y aurait plus à rentrer les éléments. S'il en était ainsi le "participatif" qui en est le principe ne serait pas nécessaire !

Nous n'avons pas d'argent disions-nous mais nous avons des idées ; mais pas que des idées. Qui dit "capital de départ" ne dit pas systématiquement "argent sonnant et trébuchant" ; un capital peut aussi être riche de moyens utiles, foncièrement pratique. Cela veut dire quoi ? Cela veut dire que les diverses activités par lesquelles nous vous projetons de l'Enchantement  ( Un panel d'activités enchanteuses.  ) constituent chacune en leur spécificité un apport qui a une valeur certaine ; non pas une valeur financièrement évaluée mais une valeur humaine, celle qui nous nous intéresse véritablement et qui intéresse bien moins les banquiers.

Que faut-il donc pour organiser par exemple des journées ou des séjours enchanteurs ? Il faut un organisateur, une structure, des "couverts" et des "animenchanteurs" ( Le Réseau des "Animenchanteurs" ? ). Cela veut dire que chaque prestataire apportant un bien  ( structure ) ou un service ( une compétence technique ) participe au projet et est rémunéré pour cela par l'organisateur, autrement dit ce Réseau. Ainsi, même si la considération financière est nécessairement toujours présente dans ce système, elle ne s'impose pas d'emblée comme le sésame incontournable ! Contact :  s.phart@laposte.net

Lien vers un autre article : Réseau enchanteur cherche "animenchanteurs".

Commenter cet article