Business is... éthique !

Publié le par PH'ART

Autant notre condition d'Eveillés nous permet de saisir aisément le bien-fondé de notre Réseau sur le plan idéologique, autant, paradoxalement, elle nous freine dans la compréhension de son efficience économique. Et pourtant, c'est bien sur le plan économique que se situe notre plus grande lacune existentielle. 

Vu les nombreuses actions militantes que notre conscience Eveillée a engendrées, il ne fait aucun doute que nous savons parler de la valeur de l'authencité dans les rapports humains et naturels et que nous savons parler de la nécessité de promouvoir les valeurs idéologiques de l'éthique ; mais nous ne savons pas nous vendre. Plus précisément, nous ne savons pas vendre nos produits authentiquement éthiques. Et qui dit ne pas vendre, dit fatalement ne pas vivre matériellement de notre production, donc ne pas en vivre tout court ! 

Est-il utile de le rappeler une fois de plus que ceux qui vivent pleinement de l'éthique ne sont généralement pas ceux qui pensent éthique mais ceux qui pensent business. Pourtant, l'un n'empêche pas l'autre. Business n'est pas en soi un "gros mot" ; c'est le fait de penser business sans se soucier authentiquement d'éthique qui nous condamnons à travers nos instances indignées. 

Faire du business c'est faire des affaires, faire des affaires c'est s'échanger collectivement des produits et des prestations afin de combler le plus possible nos besoins respectifs. Bien sûr nous pouvons faire ces affaires dans un cadre non régi par l'argent ; et de nombreux idéalistes ne manquent pas d'ailleurs de nous le rappeler. Seulement, si nos affaires pouvaient aussi bien se faire dans un cadre non pécuniaire, cela fait longtemps que nous vivrions tous décemment de ce que notre état d'esprit produit. Or ce n'est pas le cas, point à la ligne ! 

Nous revenons tout simplement à la ligne pour conclure directivement. Proposer ses produits, oeuvres et services, aux autres membres d'un réseau n'a rien de révolutionnaire ; c'est sur ce principe que tous les clubs-services se sont bâtis. Ce qui est fondamental dans notre Réseau, c'est que même la question financière est traitée de manière éthique.

Chacun est libre ici de proposer ses produits, oeuvres et services, sans débourser le moindre centime ; ce n'est que quand son offre répond à la demande d'un autre Eveillé, donc à un besoin d'Eveillé, qu'il doit verser son "obole" à la société gérante ; si cela n'est pas un exemple d'éthique participative appliquée, alors...  

 

Liens vers d'autres articles : Une affaire de goût !  ;  Parole authentique ! ;  Avant de vouloir "changer le monde" ! ;  Equitable...mais pas trop ! ;  Un réseau radicalement sélectif ! ;  Eveillés, contre qui nous battons-nous ? ;  Entendons-nous bien ! ;  Pour ne pas vendre notre âme !

Lien-retour portail :  Accueil

Commenter cet article