Cela vous dirait une nouvelle saison "Happy Flower" ?

Publié le par PH'ART

Il n'est pas très courant de faire de l'esprit "hippie" un modèle social d'éthique appliquée. C'est pourtant cette démarche qu'a résolument choisi de développer notre Réseau. Pourquoi ?

Il est bon de rappeler que la plupart des initiatives écolos, bios, équitables, solidaires, etc. qui animent aujourd'hui la "bonne" conscience citoyenne ont originellement émergé de la source "hip".

Nous ne retenons du courant hippie que son image extérieurement codifiée, autrement dit son esthétique sociale. Historiquement, nous apppréhendons le début et la fin de "l'ère" hippie à partir d'un critère quantitatif, c'est-à-dire basé sur le nombre d'individus portant les signes distinctifs d'une "tribu".

Seulement, pas plus que la durée de vie d'un rosier ne se résume à son temps de floraison, l'esprit "hip" ne se résume à ses habits fleuris ! Il y a autant de hippies dans l'âme aujourd'hui que lors de la grande période de floraison sixties, comme il y a autant de cerisiers dans la nature quand le temps n'est pas des cerises !

Mais que font-ils donc ces animés du "hip" dans notre société contemporaine qui a tant besoin d'enchantement? Et bien, soit ils défilent à côté des indignés dans les cortèges politiques, soit ils participent, comme quand on décore le sapin de Noël, à poser sur chaque branche sociale, des guirlandes lumineuses de labels éthiques, soit ils sont en exode sur les chemins New-Âge de la Terre Promise. 

La véritable "mission" existentielle de la "tribu" de l'esprit "hip" c'est le Happy flower, c'est colorer la Vie de fleurs d'enchantement, c'est animer la société ( au sens étymologique de animer, "souffler la Vie" ). Il y a tant de moyens par lesquels on peut véhiculer l'enchantement "hip" - l'art, l'artisanat, le loisir, le tourisme, les "thérapies" du bien-être, etc.

Faites de ce Réseau l'axe d'une nouvelle saison de floraison enchanteuse ; proposez, participez : s.phart@laposte.net

 

Liens vers d'autres articles :  Les faits "hip". ;  La cigale hippie et la fourmi sociale. ;  "Hippies des champs" vs "hippies des villes". ;  Les "hippies", tous des ados ? ;  L'habit ne fait pas le "hippie" ! ;  L'autre côté de la "Rainbow family". ;  Des "hippies" enchanteurs ! ;  Ethique: le dire avec des pavés ou des fleurs ? ;  New-Âge, l'Eveillé ? ;  Les Eveillés, des hippies repentis ?

 

Commenter cet article